Depuis la fin du 20ème siècle, la transition numérique est devenue un défi pour les acteurs publics et privés en France. Pour bien des villes en développement, le concept de « smart city » reste un rêve, mais certaines villes françaises ne baissent pas les bras : parmi elles figure le département de la Nièvre, qui a fourni tant d’efforts pour rendre le numérique accessible à tous.

Le développement numérique au cœur des priorités des communes

Le concept de « smart city » et la mise en œuvre de stratégies de développement numérique sont devenus une réalité en France, et plus particulièrement dans la région Bourgogne-Franche-Comté. En fait, les villes se tournent davantage vers la technologie pour faire face aux opportunités et aux défis occasionnés par l’urbanisation et la mondialisation. Pour ce faire, elles mettent en place une infrastructure de communication haut débit, développée et contrôlée par le secteur privé.

Grâce aux stratégies de smart city (que l’on traduit à tort par « ville intelligente »), les villes utilisent de manière proactive la technologie pour accélérer la croissance économique et être compétitives dans l’économie mondiale. Ce défi implique le développement de l’économie basée sur le savoir par le biais de l’attraction d’investissements et du développement des entreprises, du soutien aux entreprises et du développement des talents locaux. Cela suppose également de fournir aux citoyens et aux entreprises des services municipaux efficaces, que ce soit par l’accès aux services via des plates-formes numériques ou par la mise en œuvre d’infrastructures intelligentes et connectées.

Travailler dans le numérique
Travailler dans le numérique

Le projet Nièvre Médiation Numérique

Les smart cities constituent un sujet de débat depuis des années, mais les progrès de l’Internet des objets et les prévisions pour l’avenir du secteur ont permis de rapprocher le concept de la réalité. Selon une étude du très sérieux Business Insider, plus de 24 milliards d’appareils connectés à Internet seront utilisés dans le monde d’ici 2020. Cela représente donc plus de 4 dispositifs par personne.

Ne voulant pas être en retard face à la croissance de l’économie numérique, le département de la Nièvre partage une longue tradition d’innovation et un pôle technologique diversifié alimenté par des talents de premier plan, un esprit d’entreprise et des capacités de recherche et développement solides. Les habitants de la Nièvre jouissent déjà d’une qualité de vie confortable, alors que le département a déjà mis en place de nombreuses solutions de smart city. En réalité, dès 2010, les responsables du département ont fondé Nièvre Médiation Numérique, une équipe de 10 médiateurs numériques qui se mobilisent sur l’ensemble du territoire. Nièvre Médiation Numérique a donc pour objet d’accompagner les personnes les plus éloignées du numérique dans la prise en main de ces outils. En étroite collaboration avec les acteurs du milieu, cette entité publique offre également le suivi des projets numériques innovants au sein du département ainsi que l’accompagnement des professionnels tout au long de leur parcours numérique.

Par ailleurs, Nièvre Médiation Numérique, c’est aussi un ensemble de kiosques numériques, constitués quant à eux, de PC portables, de tablettes, de bornes wifi et tous les équipements nécessaires à l’utilisation des nouvelles technologies. Ces kiosques permettent aux médiateurs numériques de réaliser leurs actions sur le territoire, couvrant toute la Nièvre notamment dans les salles de fêtes, les mairies, les centres sociaux, les entreprises voire les bistrots.

Le numérique se veut accessible à tous
Le numérique se veut accessible à tous

Les Fablabs, laboratoires de fabrication numérique

Dans certaines villes dites « numériques » de la Nièvre sont implantés des Fablabs, c’est-à-dire des laboratoires de fabrication numérique ouverts à tous les publics. Il s’agit en pratique d’un laboratoire qui permet, avec l’aide d’un animateur, la conception, la réalisation et la fabrication de tous prototypes dans des matériaux de fabrication variés. Véritable espace d’échange et de créativité, le Fablab permet au public d’apprendre au contact de l’animateur, et de partager ses connaissances et son savoir-faire auprès des différents participants.

Il faut savoir que, contrairement à Nièvre Médiation Numérique, l’accès au Fablab n’est pas gratuit :

  • pour les étudiants et demandeurs d’emploi, le tarif pour adhérer est de 15 euros (abonnement de 6 mois) ou de 25 euros (abonnement d’un an) ;
  • pour les particuliers, le tarif d’abonnement est de 30 euros pour 6 mois et 50 euros pour un an ;
  • pour les entreprises, l’abonnement de 6 mois coûte 60 euros, tandis que l’abonnement d’un an est de 100 euros.

Les télé-centres et centres de ressources numériques

Ces centres numériques proposent des espaces publics permettant de travailler à distance : ils s’adressent donc en particulier aux travailleurs indépendants, tout comme aux salariés souhaitant par moments bénéficier de ressources complètes. Pour cela, sont mis à disposition du public : bureaux, ordinateurs, smartphones…

Les télé-centres et espaces de ressources numériques du département de la Nièvre sont disponibles pour tout publique, que ce soit en co-working ou de manière dédiée. Mais le concept ne se limite pas aux simples infrastructures : ces lieux proposent également un accompagnement technique tout au long du temps de travail des salariés. Ainsi, chaque télé-centre nivernais est relié aux réseaux très haut débit des FAI locaux, garantissant ainsi la fluidité et la sécurité de la circulation des données. Notons qu’à ce jour, le département propose 6 télé-centres et 6 centres de ressources numériques répartis sur tout le territoire nivernais.

Le numérique s'invite partout dans la Nièvre
Le numérique s’invite partout dans la Nièvre

Le festival Printemps du Numérique

Vous l’aurez compris, le 21ème siècle est le siècle du numérique. Encouragée par les projets innovants comme la labellisation à arobases, chaque ville française se démène de son possible pour mener sa stratégie de développement du numérique. Ainsi, pour la troisième année consécutive, le festival Printemps du numérique est organisé dans la Nièvre pour proposer diverses manifestations autour du thème du digital :

  • conférences thématiques,
  • ateliers sur l’audiovisuel,
  • tourisme numérique,
  • jeu vidéo,
  • PC,
  • robotique…

En 2019, le festival nivernais s’est tenu le 15 mars pour favoriser les rencontres du numérique, s’adressant ainsi à toutes les personnes désireuses de s’initier au numérique. Pour rendre le numérique accessible à tous, le département de la Nièvre a donc convié les acteurs locaux à organiser des questions-réponses dans différents lieux : médiathèques, missions numériques, Fablabs, maisons de la formation…